Printemps 2009

 

8░ ANNEE  N░23

 

La trace du calamar

Vite ! Comme le lapin blanc d’Alice, il m’arrive de courir en disant « je suis en retard, je suis en retard» avant de m’enfoncer dans mon terrier. Ce numéro est effectivement en retard de deux ou trois saisons. J’ai même reçu des rappels menaçants de la Bibliothèque Nationale qui s’inquiète de futurs manques éventuels dans les collections nationales. Mais il est parfois nécessaire de prendre du temps, quand tout le reste presse. Publier une revue reste pour moi un plaisir partagé avec des amis, des auteurs, des lecteurs, connus ou inconnus. Un lieu de rencontre entre des mondes. Pas d’inquiétude : La Nouvelle Revue Moderne continue, à son propre rythme, qui peut varier.

Julien Campredon, ouvre ce numéro avec La trace du calamar (extrait de son livre Brûlons tous ces punks pour l’amour des elfes !), un texte désinvolte sur ce qu’on peut trouver dans la tête d’un écrivain. Merci à Julien pour le signet «Gifles à domicile» inséré dans ce numéro. Il vous sera certainement utile !

 

 

D’autres rêveurs définitifs se sont donnés rendez-vous dans ces pages : Christian Edziré Déquesnes avec sa Lète à Picardia, Eric Dejaeger avec un étrange poème de La robe noire, Mimosa et Grégoire le Nabatéen qui portent un regard étonné sur les signes... Jean L’Anselme nous livre ses Pensées à la mémoire de Miss Dinguette, hommage appuyé à la fée du logis. Romain Fustier, poète au jardin, cultive sa passion amoureuse avec une délicatesse infinie et nous donne à lire des poèmes qui sont autant de bouquets pour sa belle. L’imagination de Gérard Farasse est tout aussi aérienne dans ses Propos en l’air. Quant à Thomas Vinau, il imagine de se changer en arbre afin de gober les nuages. Belles preuves des pouvoirs multiples de l’écriture !
L’astre des nuits éclaire toujours ces pages d’une lumière incertaine, presque cendrée. «Les choses sont tellement plus belles lorsque l’ombre les envahit à moitié» (Léonard de Vinci). Je n’en dis pas plus et vous laisse les découvrir.

PHILIPPE LEMAIRE