LA CHANSON DU MORT


Libre, je suis enfin libre !
plus d'yeux, plus de mains, plus d'hommes pour me retenir !
plus de pollution, plus de cadavres pour me retenir !
enfin je suis libre de la vie !
plus de barrière pour enfermer mon cerveau !
plus de montagne pour m'enfermer dans la Terre !
une seule issue, le ciel !

On ne peut pas y monter

il faut se tuer pour s'envoler là-haut !

C'est ce que j'ai fait.